< Retour à la liste
Santé mentale

Bouger aide à la santé mentale! #Bellcause

07.02.2019

Le mutisme autour des maladies mentales - dépression, anxiété, stress, et autres - tombe de plus en plus. Plus d’un tiers des canadiens seront atteints à un moment ou un autre d’un de ces maux, qui semblent selon plusieurs, porter l’étiquette de “mal de notre siècle”

Puisque nous sommes dans la toute nouvelle section “En Forme” sur le site web de RDS, et que vous avez choisi de lire cet article, c’est probablement parce que vous êtes un(e) adepte d’activité physique, un sportif à vos heures. Et c’est tant mieux!

Sachez que si vous faites partie de ces personnes atteintes de maladies mentales, vous tenez donc déjà une partie de la solution dans vos mains. Si, au contraire, l’anxiété vous a été étrangère jusqu’à maintenant, vous avez donc adopté le meilleur outil de prévention naturel… Félicitations!

Pour la plus récente balado “En Forme”, on s’est entretenu, entre autres, avec Isabelle Doré, chercheure post-doctorale en kinésiologie à l’Université de Toronto, qui mène des recherches depuis près de 10 ans sur le lien entre l’activité physique et les maladies mentales. Les résultats sont fascinants!

Selon ses études, les jeunes d’aujourd’hui sont de plus en plus nombreux à présenter des signes de détresse psychologique, et le système de santé ne fournit pas. C’est-à-dire que ceux-ci ne veulent pas nécessairement obtenir l’aide d’un professionnel pour leur venir en aide. Il faut agir en amont du problème, et parler de prévention au lieu de traitement.

“L’activité physique jouit de plus en plus, depuis les 10, 20, 30 dernières années, d’une grande popularité pour la santé physique, et contrairement à beaucoup d’autres stratégies en santé mentale qui visent à briser la stigmatisation, l’activité physique est beaucoup plus susceptible d’être comprise, acceptée et adoptée par les jeunes et les moins jeunes comme une stratégie pour améliorer son bien-être de manière générale, tant physique, que mental”, précise Isabelle Doré.

Voilà qui est dit. C’est bien connu, faire du sport génèrera un sentiment d’accomplissement, en plus, au niveau mécanique, de sécréter des endorphines, qui procurent un bien-être et des propriétés apaisantes.

Mais de là à avoir un effet direct sur sa santé mentale, en plus d’être utilisé comme traitement - voire même prescrite - dans certains cas? De quelle façon faut-il bouger pour avoir le maximum de résultats?

Le contexte social

C’est d’ailleurs ce qui a intéressé les recherches d’Isabelle, dès le départ: “Il y avait beaucoup de littérature expliquant les liens entre l’activité physique et la santé mentale, mais beaucoup de questions restaient en suspens, notamment sur le contexte social de ces activités.”

D’abord, bouger - de quelque façon que ce soit - favorise l’interruption des pensées négatives. De plus, ajouter des interactions sociales, donc de bouger en groupe, favorise également la sécrétion de sérotonine.

C’est donc dire que de pratiquer un sport de façon sociale; dans une équipe, un club de course, des cours de groupe, ou autres, aidera à baisser les symptômes de maladie mentale. Ironiquement, c’est une technique qui a été utilisée auprès des personnes âgées afin de briser l’isolement. Le même isolement que l’on retrouve… chez nos jeunes aujourd’hui!

Du moment où l’on bouge en groupe, l’activité choisie peut-elle nous emmener plus de résultats?

“ L’activité physique est un merveilleux véhicule dans son ensemble. Il faut aimer celle-ci et prendre plaisir à la pratiquer. Et plus on en augmente la fréquence et l’intensité, plus on diminue les symptômes. La meilleure façon de bouger est celle qu’on aime, c’est la clé!” conclut Mme Doré.

L’offre d’activités est presque innombrable. Il faut simplement faire le premier pas, se choisir, pour une meilleure santé physique et mentale. De prendre une marche avec des amis, jusqu’à pratiquer une activité en centre d’entraînement en passant par la danse en ligne, chacune d’entre elles vous emmènera davantage de sourires…. Et c’est tout ce qui compte!

Pour l’entretien complet, vous trouverez la balado ici:

Listen to "L'importance de l'activité physique pour la santé mentale #BellCause - 30 janvier 2019" on Spreaker.

 

Liens vers l'article